LES  Hypnoses

Hypnoses  &  Humanité

LES ETATS DE TRANSES :

Une Histoire Humaine & une histoire de l’humanité

Lorsque le cerveau fonctionne sur «le mode hypnose», la personne accède alors à ce que l’on appelle de façon conventionnelle son «Inconscient». Cet état est :

– soit naturel et spontané et se déclenche : tout au long de la journée quand le moment est opportun, ou lors d’activités sportives, artistiques

– soit provoqué : lors de consultations ou de spectacles ayant trait à l’hypnose.

Certains restes de cérémonie retrouvés dans les grottes de Lascaux ou de Chauvet et datant de plusieurs millions d’année tendent à prouver que cet état est utilisé volontairement par l’homme depuis « la nuit des temps ».

Un être humain fonctionnel vit des états de transes spontanées naturelles et régulières tout au long
de sa journée.
Ce sont des états vitaux qui permettent de se connecter aux ressources propres.
Lorsque la transe hypnotique est utilisée il est à noter qu’aucun produit chimique n’est employé, que le corps se gère de lui-même, que le patient apprend et ré-apprend …

Il n’existe pas non plus de contre-indication liées à l’âge ou à la fragilité de la personne.

Ni aucune interaction médicamenteuse.

Hypnose & Être­ Humain

LES ETATS DE TRANSES : Une Histoire BIOLOGIQUE & PHYSIOLOGIQUE

Les états de transes sont communs a beaucoup de mammifères, notamment parmi les carnassiers.
L’hypnose ou état de transe- hypnotique fait partie des «état modifié de la conscience». Le cerveau émet des ondes appelées Thêta. C’est un état à part entière au même titre que l’état d’éveil ou l’état de sommeil.
L’être humain quant à lui fonctionne sur le mode inconscient jusqu’à l’âge de 7 ans environ … «l’âge de raison» .. ensuite l’état du petit conscient prend peu à peu place.

N

Catalepsie & Lévitation

Il s’agit de techniques participant par exemple à l’intégration de nouveaux comportements.
En cela ces techniques illustrent le proverbe :
«joindre le geste à la parole»
un membre est alors «agit» sur les modalités de l’Inconscient, au rythme du travail intérieur. La transe peut permettre une action également sur l’ensemble du corps – une marche par exemple – appelée «transe somnambulique».
La personne expérimente, agit, vit, inscrit en elle ses nouvelles modalités, ses nouveaux paradigmes.
Toujours sur le principe «clef» : pour son bien être intérieur dans son environnement extérieur

Catalepsie  et  levitation
N

Les Amnésies

L’amnésie en tant que technique hypnotique a été posée par d’illustres personnalités comme Messmer vers 1700 ou beaucoup plus tard, par Milton Erickson.

La personne « oubli » et fait en quelque sorte une boucle temporelle. Elle revient au moment d’avant, sans douleur.

A noter que cet état se déclenche également spontanément lors de chocs trop importants et insurmontables à un instant donné. Le plus naturel et évident : l’enfantement !!!

Le souvenir réapparait naturellement lorsque la personne est en mesure de le gérer. Il est Inutile et dangereux d’aller «fouiller», creuser», déterrer ce qui est rangé ou en attente.

Catalepsie  et  levitation
N

Les Comas Cathatoniques

Ou états ESDAILE . Du nom du médecin ayant posé les protocoles pour atteindre volontairement ces états (vers 1850)

Déclenchés parfois spontanément par une personne en proie à de très grandes souffrances ou à un immense désespoir : tétraplégie, état de mort imminente, coma, guerre, accident, désespoir insurmontable, …

De l’extérieur la personne semble statufiée tout en restant malléable. Le corps est comme abandonné sur place. L’état «grossier», matériel, tellurique est délaissé et «l’énergie» de la personne se situe à un tout autre niveau de conscience.

Catalepsie  et  levitation
N

Les transes analgésiques

Ne sont supprimées que les douleurs inutiles. La douleur en tant que « garde-fou » et limite à ne pas franchir est conservée.
La douleur reprend ainsi pleinement son rôle d’alerte ou d’alarme et cesse immédiatement personne lorsque la reprend un comportement adapté à sa situation

– aucun effet secondaire, aucune interaction, aucune contre- indication …
– un travail intérieur de ressource, «réparation» et apprentissage se met dès lors en place

Nous parlons donc du même effet sur le symptôme apparent (la douleur) qu’avec les anti-douleurs et sans effet secondaire.

Cette technique permet de travailler sur les douleurs post- opératoires, les acouphènes, … Le corps se gère sans interaction déplacée du mental : il n’a pas besoin d’être « détoxifié ».

Catalepsie  et  levitation
N

Les Anesthésies Locales

L’anesthésie locale ne change pas l’état de conscience et se limite à une zone spécifique du corps. Cela est particulièrement utile :

– lorsque la personne doit patienter quelques heures ou quelques jours avant d’aller consulter

– lors d’une opération : apprendre auprès d’un hypnothérapeute à déclencher ses états de transes avant et pendant l’intervention.

Elle saura également gérer les douleurs post-opératoires
– Le corps se gère sans interaction déplacée du mental : il n’a pas besoin d’être « détoxifié » ensuite.

Catalepsie  et  levitation

A Voir  –  A Lire

Inception -Film avec Leonardo Di Caprio

Témoignages

Praticienne à l écoute, bienveillante et très professionnelle, elle a su trouvé les mots pour que je puisse avancer et grandir intérieurement. Chaque séance s’est conclu par un sentiment de bien être et d appaissement intérieur. Je la recommande vivement pour toute personne qui souhaite évoluer dans sa vie de façon positive.

Arnaud V.

Prenez Rendez-vous sur

L’agenda Doctolib
L’agenda Medoucine